• Corinne Toussaint

Courrier-thérapie : une lettre en 5 points


Pour ceux et celles qui durant leur enfance ont subi des abus, et plus particulièrement des abus d'ordre sexuel de la part d'un parent ou d'un autre adulte faisant office de parent, les conséquences peuvent être dévastatrices. Sur le plan psychologique, l'abus sexuel est un événement aux répercussions graves qui entraîne, confusion, perte de repères, sentiment d'impuissance, choc ou chaos émotionnel, vague de stress aigu et crise de sens.

Pour se libérer, on peut envisager de révéler ce qui s'est passé dans une lettre, même des années après les faits. Et lorsque cela est possible, confronter la personne abusive à ses crimes. On assure ainsi sa propre défense et l'on se place sur un pied d'égalité avec celui ou celle qui à l'époque des faits était supérieur en âge, force ou influence. Cette lettre comporte cinq séquences principales.

Voici ce que tu m'as fait.

Il s'agit de détailler les sévices subis de manière précise : o se déroulaient-ils ? A quel endroit ? Sur quelles parties du corps ? Quand avaient-ils lieu ? A quelle époque ? Dans quelles circonstances ? Certaines personnes étaient-t'elles au courant ?

Voilà ce que j'ai ressenti.

Il s'agit de décrire ce qui a été ressenti pendant l'abus, tant au niveau physique que sur le plan émotionnel. La peur et la terreur, le dégoût, le plaisir, la honte, la culpabilité, le chagrin et le désir de vengeance sont les émotions habituellement ressenties

Voilà ce que l'abus a provoqué dans ma vie.

Il s'agit de décrire dans le détail les conséquences qu'a eues l'abus pour soi. Celles-ci peuvent être d'ordre physique fatigue/épuisement nerveux, cauchemars, frigidité/impuissance) mais aussi psychiques (terreurs, hantises, dépression, désirs suicidaires). Les abus ont également pu affecter le parcours scolaire et la créativité et donc la trajectoire socio-professionnelle mais aussi la relation aux autres perte de confiance en soi et en autrui, échec des relations sentimentales).

Voila quelles sont les conséquences dans le présent.

Les conséquences peuvent être celles énoncées précédemment, les symptômes peuvent perdurer pendant des années, voire des décennies tant que le secret n'est pas divulgué.

Voici la réparation que tu me dois

Il ne peut pas avoir de pardon tant que l'abuseur n'a pas reconnu sa dette. si l'auteur des faits n'a pas admis spontanément sa responsabilité depuis l'époque où ils se sont déroulés et fait amende honorable, aucune prise de conscience n'a eu lieu. dans ce cas, la réparation ne consistera pas à demander un changement qui serait impossible, mais à exiger une compensation. Il peut s'agir d'excuses publiques devant les autres membres de la famille, d'une somme d'argent ou de toute autre forme de dédommagement concret.

Ce dernier point est très important, et même essentiel. oser demander une compensation pour les préjudices corporels et psychiques subis équivaut à quitter sa situation de victime. dans le cas o l'auteur des faits serait décédé, cette demande peut avoir lieu devant sa sépulture ou devant un lieu ou ses cendres ont été dispersées, voire devant une photographie.

Elisabeth Horowitz, le Courrier-thérapie.

#abus #abussexuel #inceste #répercussions #réparation

© 2023 par Sérénité. Créé avec Wix.com