• Corinne Toussaint

Parfois nous avons simplement besoin de dire...

" Voilà ce qui me rend dingue dans cette famille, Papa. Je me fous bien que tu nous aies battus. Je m'en contrefous même. C'est du passé et nous n'y pouvons plus rien. Mais je ne supporte pas que lorsque j'énonce un simple fait relatif à l'histoire de cette famille, Maman ou toi prétendiez qu'il y a erreur, qu'il ne s'est rien passé. Il faut pourtant bien que tu saches, et je te le dis en fils affectueux, que tu as été une sombre brute aussi bien avec Maman qu'avec tes enfants. Pas en permanence. Pas tous les jours, Pas tous les mois. Mais nous ne savions jamais ce qui allait te mettre en rogne. Nous ne pouvions pas prévoir ces colères qui nous livraient à ta hargne sauvage. Alors nous avons appris à nous taire, Papa, nous avons appris à marcher sur la pointe des pieds quand tu étais là. Nous avons appris à avoir peur en silence. Et Maman était pour toi une épouse loyale. Elle nous interdisait formellement de raconter à quiconque que tu nous battais. La plupart du temps, elle faisait comme toi et disait que les choses ne s'étaient pas passées comme nous nous les rappelions."


Extrait : "Le Prince des marées", Pat Conroy









© 2023 par Sérénité. Créé avec Wix.com